Mission 2006

Projet réalisé en 2006

La mission 2006 est la continuité des précédentes missions et concerne donc des adductions en eau de 3 villages :
• Ambalamaharavo et Ankibobo qui bénéficient d’un réseau commun.
• Anjorozoro dont le réseau est issu d’un réseau déjà existant et qui dessert les villages d’Antanitsinivonana et d’Anosinanakova.
Au total, 2 kilomètres de tranchées ont été creusées et 3 citernes de respectivement 7.5, 2.5, et encore 7.5 m³ ont été mises en place.
L’ensemble de cette mission permet d’approvisionner en eau environ 600 personnes.

Ambalamaharavo et Ankibobo

Ambalamaharavo et Ankibobo comptent respectivement 312 et 136 habitants.
Le réseau de ces 2 villages a nécessité de creuser environ 1,2 kilomètre de tranchées. Une citerne de 7.5 m³ a été mise en place afin de desservir le village d’Ambalamaharavo et une autre citerne de 2.5 m³ pour le village d’Ankibobo. Bien qu’étant approvisionnées par la même source, le choix d’installer deux citernes a été guidé par notre expérience en ce qui concerne la maintenance des réseaux, chacun des villages est donc responsable de sa citerne. Par la suite, trois bornes fontaines ont été mises en place le long de la partie du réseau desservant Ambalamaharavo, et deux sur celle desservant le village d’Ankibobo.

Anjorozoro

Le village d’Anjorozoro compte 143 habitants.
Ce projet a consisté au prolongement d’un réseau déjà réalisé lors de la mission 2004 et qui désert depuis lors les villages d’Anosinanakova et Antanitsinivonana. Environ 500 mètres de tranchées ont été creusées et une citerne de 7,5 m³ mise en place. Trois bornes fontaines ont été installées le long du nouveau réseau mis en place.

Nous avons supporté les habitants d’Anosinanakova dans leur volonté d’installer de douches sur le réseau déjà réalisé en 2004, en apportant du matériel et leur laissant la charge de la construction. Ce genre d’action nous montre que l’objectif d’aide au développement de l’association est loin d’être une utopie et nous conforte plus que jamais dans nos choix et nos actions.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire